Marchandisation: Non, non, non.

Il y a deux semaines, un groupe d’académiques impulsé par Annick Stevens (un professeur de philosophie qui a démissionné de l’ULG ), a rédigé un manifeste qui appelle à repenser l’université. Avec quel objectif ? Leur but est de promouvoir une autre vision de l’université. En ligne de mire, ils critiquent une dérive utilitariste et productiviste de celle-ci (==> http://www.univendebat.eu/), qui n’accorderait plus assez d’importance à la formation critique et citoyenne. Il faut donc, selon eux, réaffirmer les véritables finalités de l’université et doter celle-ci des moyens pour les réaliser. La presse a relayé cette initiative : la Libre en a fait un article, l’Avenir également et des professeurs de l’ULB ont envoyé un appel dans le même sens plaidant pour une « désexcellence » des universités.

La Commission Enseignement

La commission

La commission enseignement, ou ComEns pour les intimes, est chargée de la réflexion et de l’action de l’AGL dans le domaine de l’enseignement. Elle s’occupe de thématiques diverses telles que l’aide à la réussite, la pédagogie, les évaluations, l’esprit critique dans les cours, etc.

La ComEns est présidée par une président·e de commission. Le Vice-Président Enseignement de l’AGL fait le lien entre la ComEns et le Comité.

L’AGL est par ailleurs représentée dans plusieurs instances universitaires chargées des questions d’enseignement : au Conseil académique (Cac), qui s’occupe des grandes orientations de recherche et d’enseignement, au Conseil de l’enseignement et de la formation (CEFo), qui s’occupe spécifiquement d’enseignement, et encore dans d’autres groupes de travail et commissions qui s’occupent de sujets bien précis (ex : locaux d’étude, esprit critique et citoyen).

 

Les projets de la Commission Enseignement

Les projets en commission enseignement sont très nombreux et varient en fonction des priorités de l’AGL et de l’actualité. Citons notamment :

    • Aide à la réussite : l’AGL favorise l’aide à la réussite, notamment le tutorat, parce qu’elle permet à tout le monde de rattraper ses lacunes, de s’améliorer et de réussir son parcours quelle que soient ses origines.
    • Esprit critique et citoyen : l’AGL s’est toujours efforcée de favoriser l’esprit critique et citoyen dans la formation universitaire. Auparavant, nous travaillions beaucoup sur les cours méta-métis, désormais, nous œuvrons principalement pour instaurer un cours interdisciplinaire sur les enjeux sociétaux du XXIe siècle. Nous tâchons également de favoriser l’esprit critique au sein de tous les cours.
    • Droits et devoirs : le Règlement général des études et des examens (RGEE) contient un grand nombre de droits et devoirs pour les étudiant·e·s, surtout en période d’examen. Il faut toujours s’efforcer que ce règlement soit le plus favorable possible aux étudiant·e·s. L’AGL dispose par ailleurs s’un service de recours juridique en cas de problème avec l’UCL.
    • Qualité des cours et pédagogie : les professeur·e·s ne sont pas formé·e·s à la pédagogie et sont uniquement sélectionné·e·s sur base de la qualité de leur recherche. La qualité des cours est ainsi très variable. Nous travaillons, entre autres choses, pour que la pédagogie soit plus active et participative.
    • Supports de cours : la qualité des supports de cours est une condition sine qua non à une bonne formation, nous militons pour que chaque professeur·e dispose de supports de cours complets et accessibles à tou·te·s les étudiant·e·s.
    • Mais aussi, il existe des projets pour les cours de langues, l’accès à toutes les mineures, la sélection à l’entrée, la marchandisation et la privatisation de l’enseignement supérieur, l’agrégation et la formation initiale des enseignants, la disponibilité de locaux d’étude en période d’examens, etc.

Participation & contacts

Si les questions d’enseignement t’intéressent, si tu veux donner ton avis sur ces thématiques, t’investir dans des projets ou proposer de nouvelles idées, ou si tout simplement tu souhaites avoir plus d’informations, contacte :

Président de Commission : Julien Sébert

– Vice-Président Enseignement : François-Xavier Lievens

Pas d’inquiétude, participer aux travaux de la commission ne prend pas beaucoup de temps et se fait sur base volontaire : les étudiant·e·s y mettent le temps qu’ils désirent et participent aux projets qui les motivent. Et pour rappel, toutes les réunions sont ouvertes à toutes et tous !

 

Actualités relatives à l’enseignement

Les projets en commission enseignement sont très nombreux et varient en fonction des priorités de l’AGL et de l’actualité. Citons notamment :

Aide à la réussite : l’AGL favorise l’aide à la réussite, notamment le tutorat, parce qu’elle permet à tout le monde de rattraper ses lacunes, de s’améliorer et de réussir son parcours quelle que soient ses origines.

Esprit critique et citoyen : l’AGL s’est toujours efforcée de favoriser l’esprit critique et citoyen dans la formation universitaire. Auparavant, nous travaillions beaucoup sur les cours méta-métis, désormais, nous œuvrons principalement pour instaurer un cours interdisciplinaire sur les enjeux sociétaux du XXIe siècle. Nous tâchons également de favoriser l’esprit critique au sein de tous les cours.

Droits et devoirs : le Règlement général des études et des examens (RGEE) contient un grand nombre de droits et devoirs pour les étudiant.e.s, surtout en période d’examen. Il faut toujours s’efforcer que ce règlement soit le plus favorable possible aux étudiant.e.s. L’AGL dispose par ailleurs s’un service de recours juridique en cas de problème avec l’UCL.

Qualité des cours et pédagogie : les professeur.e.s ne sont pas formé.e.s à la pédagogie et sont uniquement sélectionné.e.s sur base de la qualité de leur recherche. La qualité des cours est ainsi très variable. Nous travaillons, entre autres choses, pour que la pédagogie soit plus active et participative.

Supports de cours : la qualité des supports de cours est une condition sine qua non à une bonne formation, nous militons pour que chaque professeur.e dispose de supports de cours complets et accessibles à tou.te.s les étudiant.e.s.

Mais aussi, il existe des projets pour les cours de langues, l’accès à toutes les mineures, la sélection à l’entrée, la marchandisation et la privatisation de l’enseignement supérieur, l’agrégation et la formation initiale des enseignants, la disponibilité de locaux d’étude en période d’examens, etc.

Cours méta-métis, version 2011

« Les cours méta-métis, c’est le fait d’inviter un intervenant extérieur pour apporter un éclairage différent sur la matière enseignée dans un cours. »


Il s’agit de réfléchir sur le contenu de la formation étudiante de manière critique et de créer des liens entre des cultures et des discours différents. Un professeur spécialisé dans une autre discipline ou un praticien vient-il confronter son point de vue avec l’enseignant habituel ? On parle alors de «cours méta». Et si cette démarche aborde, grâce à la venue de personnalités ou de chercheurs, des réalités vécues dans le Sud, le cours devient «métis».


Toutes les informations se trouvent sur le site metametis.org réalisé en partenariat avec Louvain Développement.

Un problème avec ton examen: de quels recours disposes-tu ?

Si tu t’estimes lésé lors d’un examen, il est possible d’introduire un recours. Mais attention, la décision prise par le jury d’examen ou la note attribué à un examen ne sont pas soumises à ce recours. Seules les irrégularités d’ordre administratif lors de l’inscription, du déroulement ou de la délibération d’un examen peuvent en faire l’objet. L’article 22 du règlement général des examens de l’UCL détaille les modalités de l’introduction du recours. En voici l’essence…