C'est arrivé près de chez vous: une solution aux chats errants?

Ces dernières années, force est de constater que les chats envahissent nos quartiers. A l’heure du dîner, il n’est pas rare d’en voir plus d’un se blottir contre la fenêtre du commu d’en face. Un phénomène de société qui ne reste pas sans problèmes…

 

Etudiante en médecine vétérinaire, Elise Meurette kotte à Louvain-la-Neuve. Un lundi soir d’Août, son chaton ne rentre pas comme à son habitude pour manger. Interloquée, Elise décide le lendemain de contacter le vétérinaire ainsi que l’association « Sans Collier » afin d’avertir de la disparation apparente du chaton. Mercredi, Elise reçoit un appel d’Astrid Copin, inspectrice bénévole à la « Chaîne Bleue Mondiale », qui lui annonce que son chaton été étranglé par une personne résidant à Louvain-la-Neuve.

 

Comment en est-on arriver là? Madame Copin nous répond : « La Belgique entière connaît la problématique des chats errants. Les campus en sont d’autant plus victimes que les étudiants délaissent leur chat lors de leur départ. Ces animaux peuvent, à la longue, devenir extrêmement irritant en grattant les poubelles, en urinant sur les bâtiments, etc. ». Et les chiffres parlent d’eux-même : en quatre ans, un couple de chats peut donner lieu à une descendance potentielle de plus de 21.000 individus. « Actuellement, contrairement à la Flandre et en France, on peut chasser et tuer les chats errants entre certaines heures en Wallonie. », regrette Madame Copin qui souligne de plus « la difficulté de différencier un chat errant d’un chat domestique ».

 

La solution prônée par la chaîne bleue est sans appel : stériliser et remettre sur le terrain. Facile à dire, diront certains. Car il est vrai que le produit de stérilisation ne coûte qu’à lui seul entre 50 et 100€ selon le sexe de l’animal. A cela, faut-il parfois rajouter les frais de vétérinaire… un coût qui peut sembler exagérer pour une telle action et bien loin des possibilités financières des étudiants. Heureusement, la « Chaîne Bleue Mondiale » peut leur fournir une aide précieuse. En effet, environ 20.000€ sont intervenus en 2008 pour la stérilisation des chats.

 

Cette problématique, inapparente pour certains, s’étend de jour en jour. Faut-il agir? Jusqu’à quel niveau? Un conseil en tout cas, réfléchissez bien à la question suivante avant d’adopter un minou, si joli soit-il :  « Que deviendra-t-il lorsque vous partirez du site? »

 


La chaîne Bleue Mondiale?

Il s’agit d’une association pour la protection des animaux et de la nature. Bleue comme l’emblème des vétérinaires, elle milite pour d’autres solutions plus adaptées que les traditionnels refuges d’animaux telle que la stérilisation, la conscientisation, etc. Désireux d’en savoir plus, de t’y impliquer personnellement en tant que bénévole? N’hésite pas à les contacter à l’adresse suivante : contact@bwk-cbm.be. Pour plus d’infos, www.bwk-cbm.be.


 

Add a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

six − 3 =