Mais pourquoi la grève?

Pour la première fois depuis 18 ans, ce lundi 30 janvier 2012, la Belgique sera paralysée par une grève générale interprofessionnelle pour dénoncer les mesures d’austérité prises par le gouvernement.

Que pensez-vous de cette grève? Quelles sont les conséquences des mesures gouvernementales que celle-ci entend dénoncer ? Et sur l’enseignement, les étudiants et les jeunes en général?

Pour répondre à ces questions, à la demande de la CNE UCL, le syndicat qui représente tout le personnel de l’UCL (également vos professeurs), nous vous transmettons l’invitation à une séance d’information et de débat ce lundi 30 janvier de 13h à 15h au STUDIO 13 (Place Agora à LLN).

En tant que représentants étudiants, nous vous encourageons fortement à assister à cette séance d’information, afin de vous forger une opinion construite, ainsi qu’à poser vos questions et à exprimer votre point de vue.

Etant donné que la grève est un droit individuel, sachez que les cours ne sont pas officillement suspendus (sauf avis contraire de vos professeurs). Si vous êtes dans l’impossibilité de vous rendre à un cours/TP obligatoire en raison de la grève, faites le leur savoir. Ils devraient être indulgents.

Nous vous souhaitons une bonne fin de vacances et une bonne rentrée!

 L’AGL n’a pas de position officielle quant à la grêve générale prévue ce lundi 30. Cependant, l’AGL tient à laisser à chaque étudiant l’occasion de se forger sa propre opinion sur le sujet. C’est pourquoi nous reproduisons ci-dessous un mail de la délégation syndicale (CNE) de l’UCL. Nous attirons plus particulièrement votre attention sur le point 3 qui propose une séance de débats et d’informations sur la grêve elle même (lundi 30 janvier de 13h à 15h au STUDION 13)

— le mail de la CNE —

1. POURQUOI la grève? 
La situation politique et sociale, en Belgique et en Europe est d’une gravité qui dépasse clairement les grands conflits de 1983, 1993 ou 2005. Comme de nombreux travailleurs, le personnel UCL est visé à des degrés divers par les réformes annoncées qu’il soit académique, scientifique ou administratif et technique. Sans oublier les étudiants pour lesquels ces réformes préparent un avenir difficile. L’Europe et le gouvernement annoncent de nouvelles mesures en février et en juin. Nous ne sommes donc qu’au tout début d’un processus. 

D’autres solutions semblent possibles. Nous vous invitons à consulter quelques sites internet utiles réalisés par la CSC/CNE:

2. COMMENT faire grève? 
La grève est un droit individuel, garanti par l’article 8 du Pacte international relatif aux droits économiques, sociaux et culturels, l’article 11 de la Convention européenne de sauvegarde des droits de l’hommes et des libertés fondamentales et par l’article 6 de la Charte sociale européenne. 

Faire grève c’est ne pas travailler…. ou travailler autrement (pour sensibiliser les collègues). Faire grève c’est perdre un jour de salaire (qui est compensé quand on est affilié par une indemnité de grève de 30 euros versée par l’organisation syndicale). C’est marquer de cette manière sa solidarité au mouvement en se signalant au service du personnel (pour la perte de salaire) et à l’organisation syndicale, si vous y êtes affiliés (pour l’indemnité de grève).

3. ACTION à l’UCL
Afin d’informer les membres de la Communauté universitaire sur les raisons de la grève, la CNE UCL vous propose une séance de débats et d’informations ce lundi 30 janvier de 13h à 15h au STUDIO 13 (ancien cinéma de LLN, Place Agora, 19) dans le centre de LLN. Bienvenue à tous. Cette séance est également ouverte aux étudiants.

———–

Add a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

eighteen − 15 =