Guide de survie d'une soirée en cercle

Pour tous les étudiants présents sur le campus depuis au moins un an, les 9 cercles de Louvain-la-Neuve sont des lieux connus ou du moins vaguement familiers. Mais pour les autres, ce sont des endroits obscurs et étranges… Mais pas de panique ! En lisant ce qui suit, vous serez parés à tout !

21h-22h : Vous vous ennuyez et les programmes sont nuls à la télé… C’est le moment d’aller récupérer son vieux pull qui traine au fond de l’armoire et son pantalon à trous que vous pensiez perdu depuis longtemps. Pas question de sortir son nouveau top blanc ou son jean’s tout neuf sous peine de les ranger parmi les loques dès la fin de la soirée… Et pendant ce temps-là, les baptisés et les callotés préparent les fûts plein de blonde (la bière) pour étancher les grandes soifs !

22h-23h : C’est le début de la migration vers l’Agro, le CESEC, le CI, le psycho, l’Adèle, la MDS, la MAF, le cercle des étudiants en philo, le philo et lettres (biffez la mention inutile). Les étudiants les plus « matinaux » sont déjà sur le pied de guerre et attendent avec impatience l’ouverture des portes. Se déplaçant souvent en bande, ils peuvent effrayer l’étudiant studieux et solitaire qui les croise. Mais rassurez-vous, ils sont souvent inoffensifs !

23h-24h : Les hostilités démarrent tout doucement… La musique augmente petit à petit et les callotés cotoient de plus en plus d’étudiants très motivés. Il y a les dragueurs partis à la chasse aux bleuettes, les timides qui tentent un pas de danse discret, les copains qui se testent à l’à-fond et les bleus, toujours « gueule en terre ». Bien sûr , la bière coule à flot et les gobelets s’entassent ou volent au-dessus des têtes… Les démons de minuit sont sur le dancefloor…

24h-01h : La chaleur humaine met le feu aux joues et transforme les salles en fournaise tropicale… L’alcool fait tourner les têtes, surtout de certains… L’atmosphère devient électrique et l’espace vital se réduit à quelques cm2… C’est l’heure où les célibataires partent en quête d’un(e) partenaire particulièr(e)…

01h-02h : Les marmottes sont déjà dans leur lit tandis que certains ont déjà changé cinq fois de flirt ou sont allés dix fois au « coin pipi »… On vous appelle « Marie » ou « Pierre » vingt fois depuis 1 demi heure alors que votre nom est « Anne » ou « Jean »… Les fûts ont une durée de vie de plus en plus courte et vous avez toujours un verre à moitié vide en main. Vous avez finalement enlevé votre pull « Patrouille de Outsiplou » sous peine de vous liquéfier.

02h-03h : Les paroles deviennent des cris rauques. La fumée de cigarette (et cigarette améliorée) bleuit entièrement la salle. Vous perdez le reste de votre bande dans ce brouillard. Et pas moyen de décoller Juliette de son Roméo de la soirée… Vos poches sont trouées et votre ventre gonflé à force d’ingurgiter bière sur bière… Heureusement, vous rencontrez vos anciens potes de l’époque bac à sable qui vous paie une tournée…

03h-04h : Vous ne savez plus dans quoi vous marchez mais ça glisse… Votre pantalon semble être amidonné jusqu’aux genoux. Vous reprenez en chœur « Louvaiiiiiiiiiiiiiiin-la-Neuuuufffffe, tu ne doooooooooors jamais la nuit » en dansant comme Chantal Goya. Vous avez l’impression d’être sur un manège tellement ça tourne autour de vous… Mais tout d’un coup, tout s’arrête et vous devez fermer les yeux, ébloui par la lumière. On vous montre la sortie mais vous en voulez encore…

03h-… : Après plus d’une demi-heure, vos kokotteurs ont réussi à vous ramener à la raison. Vous avez soudain une irrésistible envie d’un hamburger bien gras au « Goldway ». Après avoir englouti l’équivalent de calories de toute une semaine , vous rentrez tant bien que mal à votre kot et vous vous retrouvez sur votre lit sans savoir comment. La seule certitude, c’est que vous aurez mal aux cheveux le lendemain et que vous aurez tout oublié ou presque de la soirée…

Add a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

fifteen − 8 =