Il y a du pour, Il y a du contre. (Suite)

Pourquoi pas donner à chaque communauté la liberté de gérér ses propres affaires selon sa propre idéologie et de lever ses propres taxes pour réaliser celà? La solidarité intercommunautaire doit subsister mais être limitée financièrement et dans le temps par la responsabilité de chaque communauté pour gérér ses propres affaires. Tout comme chaque individu est libre de mener sa propre vie mais en est reponsable. Les domaines où les communautés ont un même point de vue seront gérés par un gouvernemen de la (con)fédération Belge dont les membres sont les communautés solidaires et responsables. Tout celà dans le respect des directives de l’ Union Européenne. Cette possibilité est déjà prévue dans l’ art. 35 de la Constitution belge. Nous ne devons pas réinventer la roue. Ce système marche bien en Allemagne, Suisse, USA, Australie etc. Copions les meilleures éléments de ces systèmes existants et restons tous des amis respectueux de la liberté des autres. La majorité ne peut imposer sa volonté à la minorité, mais la minorité ne peut imposer sa volonté à la majorité.

Add a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

four × 4 =