Kiss & Ride – Savate

Vous avez croisé l’amour dans la pénombre de la Casa ? Vous voudriez retrouver votre future moité ? Laissez-lui votre message dans cette rubrique (savate@aglouvain.be)…

 

  • Vendredi, aux environs de 16H30, nous nous sommes croisés et recroisés sur le quai de la gare de Louvain-la-Neuve. Nos regards se sont rencontrés et nous avons échangé un sourire. Quand je t’ai aperçue tu étais entrain de téléphoner assise assise sur le banc entre les quais 2 et 3. J’ai voulu aller te rejoindre mais mon train est arrivé et je ne pouvais pas me permettre de le rater. J’aurais tellement aimé aller te parler. Si quelqu’un reconnait cette charmante jeune fille blonde aux lunettes rouges ou si tu te reconnais, sache que je te trouve vraiment superbe et que j’aimerais faire ta connaissance.

  • Un gros bisou à mon loulou que j’ai croisé au Cesec la semaine passée. Depuis, je pense à toi tout le temps et espère te retrouver bientôt en soirée. Ta kokotte !

  • Il était pas loin de 2H ce mercredi soir quand je remontais la Rue des Wallons. Mon regard a été attiré par la beauté de ton visage, tandis que tu étais en grande discussion avec ton amie. Je me serais volontiers noyé dans tes beaux yeux marrons mais dès que tu t’es sentie regardée, je t’ai fui en faisant mine de me diriger rapidement vers le haut de la ville. C’est avec regret que cet instant s’est terminé, et j’aimerais te recroiser encore. Si tu te souviens du brun calotté qui t’a regardé l’autre soir, n’hésite pas à me contacter…

  • Je t’ai rencontrée au Bal des Bleus. J’ai tout de suite été séduit par tes yeux bleus. On a passé quelques minutes ensemble et puis tu m’a laissé pour aller chercher une de tes copines. Évidemment, on ne s’est plus retrouvés. Je voudrais que tu saches que j’ai passé quelques minutes inoubliables avec toi. Si tu veux me revoir, je serai mercredi prochain à midi sur la Place des Sciences.

  • Ce soir, mon jogging autour du lac a été ensoleillé par ta présence à mes côtés. Ces quelques minutes passées à courir à tes côtés m’ont comblée. Tu es parti en gentleman, sans me donner ton numéro de téléphone. On se revoit bientôt ?

 

PS: Ceci n’est peut-être pas une fiction…

Add a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

4 × one =