L’AGL dénonce les dangers du projet Marcourt

 

De retour depuis peu à la Fédérations des Etudiants Francophones (FEF), l’AGL travaille de concert avec l’organisation de représentation communautaire à l’analyse de l’avant-projet de décret du ministre Marcourt. Force est de constater que les étudiants ne peuvent s’y retrouver. Une structuration par pôles géographiques n’est pas un gage de démocratisation de l’enseignement supérieur. De plus, le projet de réforme du statut de l’étudiant et de l’organisation des études toucherait durement les étudiants. Il n’a d’ailleurs fait l’objet d’aucune concertation avec les principaux intéressés.