L’AGL, leçon n°1

Avec le mois de septembre, ce ne sont pas uniquement les cours qui reprennent mais aussi le travail, les réunions et les actions des représentants étudiants de l’AGL, l’Assemblée Générale des étudiants de Louvain-la-Neuve. Focus sur la représentation étudiante de l’UCL et son fonctionnement.

Si tu étais déjà étudiant UCL l’année passée ou que tu t’es retrouvé dans la cité néo-louvaniste à l’approche des vacances de Pâques, tu as sûrement été invité (parfois assez bruyamment) à te rendre aux urnes pour les élections étudiantes. En effet, chaque année, au deuxième quadrimestre, les étudiants élisent leurs propres représentants pour une durée d’un an.

Il y a (déjà) cinq mois, ce sont 59 conseillers qui ont étés choisis parmi quatre listes différentes (ADES, RéCLaME, Tous Ensemble et Tous Pour Woluwé). Par la suite, ces conseillers se sont réunis afin d’élire en interne le Comité (composé d’une petite quinzaine de personnes) de l’AGL qui en est le pouvoir exécutif et qui se charge notamment de sa gestion au jour le jour. Ce conseil électif fut également l’occasion d’attribuer un grand nombre de mandats variés dans les commissions de l’AGL mais aussi des mandats externes (comme par exemple au Conseil d’administration de l’UCL ou au Conseil académique).

Des élus c’est beau me diras-tu, mais à quoi servent-ils vraiment, ces étudiants que l’on a notamment pu voir l’année passée protester contre la fermeture du bureau de Poste de Louvain-la-Neuve, ou encore réclamer plus de logements UCL ? Si tu as croisé un de ces membre de l’AGL, tu l’as probablement reconnu à son polo rouge flanqué du logo AGL – Défendre, informer, soutenir, représenter. Ce sont ces quatre verbes qui résument de manière large le rôle et la motivation des membres de l’AGL, et ce autant sur le site de Louvain-la-Neuve qu’à Louvain-en-Woluwe.

Cinquante neuf élus et beaucoup de membres supplémentaires, comment se fait-il alors que la majorité des étudiants n’entendent vraiment parler de l’AGL que durant les élections? Le problème est réel et suscite la réflexion, et ce en premier lieu au sein même de l’AGL : comment intéresser et faire connaître les projets de l’AGL au plus grand nombre ?

Les outils de communication mis en place vers l’extérieur sont multiples : le site internet remanié et ses forums (www.aglouvain.be), des pages Facebook (http://www.facebook.com/aglouvain) et Twitter (http://twitter.com/AGLouvain), le mensuel La Savate que tu tiens en main à l’instant , mais aussi des conférences, des sondages, etc. Toutefois, il n’en reste pas moins que de nombreux sujets sur lesquels la représentation étudiante louvaniste est appelée à se pencher peuvent apparaître – malgré leur importance – comme « peu sexys » pour de nombreux étudiants et qu’il est parfois fort compliqué d’en traiter sans risquer d’ennuyer. L’AGL se doit pourtant d’être proactive sur le sujet et on a pu voir, notamment l’année passée, des tentatives de rapprochement des étudiants qui se poursuivront évidemment cette année.

Même si le courant ne passe pas toujours, il est fondamental d’avoir une AGL forte et légitime afin de représenter le mieux possible les intérêts étudiants, et cela passe notamment par la démarche du vote, chaque année. En effet, le Décret Participation de la Communauté Française impose qu’au moins 20% du total des étudiants de l’université ait voté pour que les représentants étudiants soient reconnus. Cela explique mieux la large mobilisation à l’approche des élections ainsi que, notamment, la mise en place des élections électroniques.

Mais il est évident que le soutien à l’AGL passe bien plus que par le vote uniquement : si tu es intéressé par ses actions, les moyens sont multiples pour nous joindre ou nous rejoindre ; pas besoin d’être élu, l’AGL est toujours ouverte à de nouvelles têtes et les dossiers sur lesquels elle travaille sont variés (qualité de l’enseignement, réussite en 1ère bac, logement et aides sociales, développement durable, fusion…)

Que ce soit pour quelques heures par an ou plusieurs heures par semaine, l’AGL est une manière enrichissante de prendre part à la vie et à l’organisation de ta propre université et te donne une chance de voir celle-ci « de l’intérieur ». Pas envie de participer mais simplement de t’informer ?

Outre les supports de communication cités plus haut, le Conseil à lieu une fois par mois et est ouvert à tous. Les possibilités sont donc multiples selon les motivations, le plus important étant que l’on soit tous concernés et informés car, après tout, c’est notre université.

Add a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

7 − four =