L'AGL quitte une FEF en laquelle elle ne se reconnaît plus

Ce mardi 13 décembre, l’Assemblée Générale des étudiants de Louvain (AGL) a voté sa désaffiliation de la Fédération des Étudiants Francophones (FEF) et a opté pour l’indépendance à une large majorité. L’AGL entend cependant continuer à assurer son rôle de représentation, d’information et de défense de ses 30.000 étudiants au niveau communautaire mais en empruntant une voie alternative. Elle en appelle également à un dialogue et à une concertation entre les acteurs étudiants, au-delà des divergences.

 


 

 

 

A 00:20, le Conseil (parlement) de l’AGL, après un débat remarquablement serein et constructif, a décidé à 31 voix pour, 7 voix contre et 2 abstentions sa désaffiliation de la FEF.

Depuis plusieurs mois l’AGL s’interroge sur sa représentation au niveau communautaire. Depuis le mois d’avril passé, le débat à ce sujet a été récurrent en interne. Un travail extrêmement important a été mis en place dans l’espoir de faire évoluer le fonctionnement de la Fédération. L’objectif de ces démarches était de proposer des voies concrètes de changement qui permettraient de poursuivre l’objectif social de la Fédération de manière efficace, tout en permettant à chaque membre d’adhérer à ce fonctionnement.

Le Conseil de l’AGL a évalué les résultats de cet important processus et a décidé que les réformes obtenues ne répondaient pas aux attendes formulées. Si les critiques ont peut être été entendues par la FEF, elles n’ont visiblement pas été écoutées. L’absence de changements de fond a poussé le conseil étudiant à penser qu’il était temps, dans l’intérêt même du mouvement étudiant, de prendre son autonomie vis-à-vis de la Fédération. Elle rejoint ainsi les rangs des conseils étudiants indépendants avec qui elle entend collaborer.

Parmi les principales critiques, l’AGL affirme ne plus pouvoir assumer :

  • La logique et le fonctionnement centralisé qui s’opposent à une logique réellement fédérative qui semble indispensable pour construire un front étudiant représentatif et uni.

  • Une dynamique axée essentiellement sur le militantisme et qui néglige les dossiers de fond (par exemple, les décrets actuellement sur la table du Gouvernement). L’AGL considère que les deux choses ne sont pas en opposition, au contraire, elles se renforcent mutuellement.

  • Une ligne politique trop rigide et difficilement discutable. Si l’AGL partage en grande partie les positions de la FEF, elle considère que celles-ci ne peuvent être considérées comme un dogme immuable.

  • Un champ d’action et de réflexion trop restreint, axé essentiellement sur certaines thématiques, comme la réduction du coût des études, au détriment d’autres.

Si l’AGL tient à exprimer son respect pour le travail accompli par les membres de la Fédération, les divergences politiques, principalement dans la manière de concevoir le fonctionnement interne à la Fédération, pèsent aujourd’hui trop lourd dans la balance.

Stefano Di Pietrantonio, Responsable Communautaire à l’AGL, affirme que « la position ne s’est pas construite sur un coup de tête, mais qu’elle a été au contraire longuement réfléchie. Le fait est qu’aujourd’hui, nous n’estimons plus avoir notre place au sein de la Fédération et qu’il nous est impossible d’y porter valablement notre voix ».

Le « Décret Participation » régissant la représentation étudiante prévoit deux leviers démocratiques importants. Le premier est le débat en interne au sein des Organisations Représentatives Communautaires. Le second est la possibilité de quitter celles-ci lorsque le Conseil Étudiant ne s’y reconnaît plus. L’AGL, après avoir constaté l’échec du premier, a donc opté légitimement pour continuer son chemin hors de la Fédération. Cela n’exclut en rien des collaborations, échanges, soutiens ou autres entre la FEF et l’AGL. Celle-ci appelle d’ailleurs à un dialogue large entre les acteurs étudiants quels qu’ils soient, et à dépasser les divergences, afin de chercher à construire un mouvement étudiant engagé, pluraliste et critique.

Add a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

one + eleven =