L’AGL regrette le choix du luxe

Suite à l’inauguration des luxueux logements étudiants Eckelmans, l’AGL a tenu à réagir. Petite revue de presse:


LOUVAIN-LA-NEUVE L’AGL a tenu à réagir au projet. “Construire du logement n’est pas une mauvaise chose vu la pénurie”, avance le président de l’AGL, David Mendez. “Par contre, nous regrettons le choix du luxe. On ne demande pas à Eckelmans de se transformer en ASBL, mais nous demandons des kots abordables, notamment pour les étudiants moins aisés, afin d’éviter que LLN ne s’embourgeoise. Nous craignons aussi que l’esprit de LLN ne soit sapé par les services (salle de projection,…) offerts par Lovano. Cette offre interne qui fait gonfler le loyer, c’est désolant.”

 

Et de prôner une réelle mixité sociale. “Nous appelons la commune et la région à collaborer avec des privés afin de proposer des logements publics à Louvain-la-Neuve.”

L. Dm. (http://www.dhnet.be/)


Brabant wallon Une importante pièce du puzzle du centre urbain va être posée en 2015-2016. le projet a été confié à l’immobilière Eckelmans. Les grues ne dorment jamais bien longtemps à Louvain-la-Neuve. Alors que l’immobilière Eckelmans inaugurait hier sa nouvelle résidence Lovano (voir ci-dessous), son grand patron en profitait pour annoncer l’entame d’un nouveau projet d’envergure à quelques centaines de mètres de là.

 

Situé entre l’Aula Magna, l’église et le futur musée, ce projet de 26 000 m2 – sur une parcelle de 1,2 hectares – viendra parachever la dalle piétonne face au lac de Louvain-la-Neuve. C’est un véritable pâté de maisons de forme triangulaire qui y sortira de terre dans les prochaines années, intégrant les voiries existantes et réalisant le lien entre les quartiers. L’immobilière prépare aujourd’hui le dépôt du permis d’urbanisation. Le permis d’urbanisme suivra mais on ne devrait pas voir les briques s’empiler avant octobre 2013. Le projet se compose d’un hôtel (3 étoiles) d’environ 80 chambres, des flats hôtels et des business flats sur 4700 m2, une résidence avec des services d’environ 120 logements, 60 appartements résidentiels, des bureaux, des commerces et un espace wellness, ainsi qu’une piscine couverte. Les projets d’architectes ont été nombreux avant d’arriver à l’esquisse définitive.

« Il fallait tenir compte de la physionomie du musée, a exposé le patron d’Eckelmans. Finalement, l’UCL a opté pour ce bâtiment cylindrique qui n’entre pas en concurrence avec celui du musée. En dessous, pour favoriser la circulation dans les parkings, un rond-point sera aménagé de la taille de ce même bâtiment. »

Trop de luxe, disent les étudiants

Particularité : le projet ne prévoit pas de logements étudiants. « Nous estimons qu’il n’y a pas pénurie en la matière, a expliqué Guido Eckelmans. Nous venons de créer 400 lits et l’UCL en termine 125, ça fait 525 lits supplémentaires en trois ans. On tendra à l’équilibre d’ici quatre ou cinq ans. »

Les étudiants ne partagent pas cet avis. Leurs représentants ont rappelé qu’ils attendaient que les pouvoirs publics jouent leur rôle afin de compléter l’offre avec des logements publics accessibles à tous. « La société Eckelmans entend répondre à la demande en construisant des kots luxueux dans une résidence-services avec sauna, barbecues sur le toit, salle de projection, etc. Nous estimons que ces choix portent atteinte à la convivialité et à la mixité sociale », a déclaré David Mendez, président de l’AGL.

(http://www.lavenir.net/)


Enfin, le reportage de TVCOM

 

Add a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

twelve + nineteen =