Le Comité 2015-2016

comité AGL 2015-2016

(1) Antoine Grégoire

Co-Président

En master en droit, acteur à la Revue de droit et vieux scout à la retraite, je me lance dans ma deuxième année d’engagement actif à l’AGL. J’ai beaucoup travaillé les dossiers d’enseignement, au sein de la commission enseignement. L’année qui arrive s’annonce riche en défis pour l'AGL : la question du financement de l’enseignement supérieur et ses conséquences, la question de la qualité de la formation universitaire et de ses finalités, etc. Et c’est convaincu que l’Université doit être accessible à tous et doit offrir un enseignement critique et citoyen que nous défendrons tes droits (décret Marcourt, kots, etc.), t’informerons, te soutiendrons, te représenterons et te mobiliserons, cher.e étudiant.e !

(1) Hélène Jane-Aluja

Co-Présidente

Étudiante en FIAL, c’est par le biais de la rédaction de la Savate que je suis entrée dans le mouvement étudiant. L’année prochaine, j’aurai soin de conserver une dynamique inclusive au sein du mouvement, afin que notre action reste constamment en lien avec le plus grand nombre d’étudiant.e.s. N’hésitez pas à nous rejoindre !

(2) Marie-Hélène Lefèvre

Secrétaire Générale

Étudiante en sciences politiques, 19 ans et ancienne responsable transition écologique, c’est en tant que secrétaire générale que je m’investirai cette année à l’AGL. Pourquoi ? Pour défendre un enseignement démocratique, émancipateur et ouvert sur la société, pour que les missions de l’université ne restent pas lettre morte sur un bout de papier mais puissent être un réel vecteur de formation pour des citoyens critiques. L’AGL est en tout cas une expérience vraiment motivante, qui donne l’opportunité à chacun de travailler pour faire changer les choses.

(16) François-Xavier Lievens

Trésorier

Étudiant en bac 3 en droit, c’est la première année que je m’investis dans la représentation étudiante au sein de l’AGL. Intéressé par la politique depuis de longues années, je suis particulièrement intéressé par deux thématiques au niveau universitaire : la démocratisation de l’enseignement supérieur et une meilleure éducation critique et citoyenne par le biais d’un cours sur les enjeux sociétaux. Je tâcherai donc de contribuer à ma mesure à la concrétisation de ces projets. En tant que Trésorier, je m’attellerai à injecter un peu d’humanité dans le budget austéritaire qui s’annonce l’année prochaine. En raison de la fonction que l’on m’a confiée et de mon tempérament organisé, mon surnom est désormais : “le banquier de l’AGL”.

(3) Kilian Dekoninck

Vice-président Enseignement

“Antoine Grégoire disait toujours, l’AGL c’est comme une boite de chocolat on ne sait jamais sur quoi on va tomber”... Je n’irais pas jusqu’à dire qu’il avait raison. Mais en tous cas, moi, Agro de BAC3 (Chimie RPZ), je suis tombé sur/dans l’AGL tout récemment. L’an prochain, je compte bien mener avec fougue et énergie nos nombreux projets concernant l’enseignement… Mais aussi, et surtout, faire vivre les projets qui t’intéressent toi, petit lecteur. Dans tous les cas je te donne rendez-vous à l’AGL et en commission enseignement !

(4) Marie Charue

Vice-présidente social

Je m’appelle Marie Charue, je suis en 2ème BAC en romanes et j’ai commencé mon engagement à l’AGL l’année dernière, où j’ai pris en cours d’année le poste de vice-présidente multisite. C’est avec un immense plaisir que je continue cette année sur ma lancée en me chargeant du social ! Les projets que je souhaiterais porter en priorité concernent les prix des supports de cours et le logement. Je déborde de motivation et d’énergie pour assurer ce poste.

(5) Charlotte Reul

Vice-présidente transition écologique

Je m’appelle Charlotte Reul, je suis étudiante en philosophie en 1ère Bac. Mon engagement dans le mouvement étudiant s’est fait petit à petit cette année en parallèle avec mon engagement dans le KAP Oasis. J’ai des millions d’idées pour démarrer l’an prochain dans la commission transition écologique afin qu’elle continue à vivre au rythme du respect de la nature, du durable et de la collectivité.

(6) Aurélien Moll

Vice-président multisite

Bonjour à tous, je m’appelle Aurelien Moll. Je viens d’un petit bled près de Liège, j’étudie la communication. Je suis intéressé par le multisite car j’adore découvrir de nouvelles personnes et de nouveaux endroits. Paraît même que l’agl c’est sympathique !

(7)Leïla Van Keirsbilck

Responsable communautaire

Bonjour, je m’appelle Leïla. Je suis en 3eme bac en ingénieur civil et j’ai la grande joie de devenir responsable communautaire l’an prochain. Ça consiste à faire un lien entre l’Organisation représentative des étudiants au niveau Communautaire et l’AGL. Je tiens tout particulièrement à promouvoir un enseignement démocratique et accessible à tous. C’est pourquoi je veux que l’UCL se mobilise pour un refinancement de l’enseignement supérieur via les communautés.

(11) Florian Kariger

Responsable Logistique

Je me présente, Florian Kariger, 22 ans en deuxième année en Economie et Gestion. Ancien élève de Mons (polytechnique, baptisé Penné). J'aime le sport, la lecture, etc. Je suis une personne motivée, sympathique et sociale. Toujours le mot pour rire (mais pas toujours drôle hein!). Parlons maintenant de mes motivations, volonté de découvrir un nouveau monde et de m'investir afin d'améliorer les conditions de la vie estudiantine, tant du point de vue académique que du point de vue para-académique. Et changer la vision que les étudiant·e·s ont de l'AGL afin qu'ils se sentent plus concernés.

(8) Basile Desgain

Responsable animation

Je m’appelle Basile Desgain, j’ai 20 ans, après un an de bio-ingénieur à Gembloux ou j’ai fait mon baptême, je me suis réorienté en sciences politiques et je suis désormais à LLN. Je suis ultra motivé pour faire avancer l’animation et à culture avec tous les acteurs et de rencontrer pleins de chouettes gens. Je suis ouvert et j’adore parler donc hésitez pas a venir me poser vos questions, propositions et désirs les plus fous !

(9) Marie-Hélène Gadeyne

Responsable ouverture sociétale

Marie-Madeleine, 20 ans, étudiante en sciences politiques (avec un mineure en sociologie !). Mon aspiration est d’approfondir chaque jour un peu plus mes connaissances sur le monde qui m’entoure. Je me bats surtout pour la régularisation des personnes “sans papiers” et je découvre de plus en plus les questions “Trans*”. Chacun.e de vous est invité.e à participer à la commission ouverture sociétale (COM OUSO) pour discuter de TTIP, d’inégalités de genre, et de plein d’autre chouettes choses ! 🙂 L’échange d’idées et de points de vues, ça, c’est intéressant !

(11) Romain Compère

Responsable communication

Je suis actuellement en première année de master en études européennes, après avoir fini mon master en études de langues et littératures françaises et romanes. Cette année, j’endosserai la dure tâche de responsable communication et groupe d’action. Pourquoi l’AGL et pourquoi ce rôle ? Tout d’abord parce que mieux vaut tard que jamais et ensuite parce que, à un moment de son cursus, on se rend compte que l’engagement politique (oh le mot sensible !) devient un devoir plus qu’un droit. Parce qu’arrive l’instant où on se rend compte qu’une décision politique est le résultat d’un ensemble d’individus poussant dans une direction. Si je peux apporter ma pierre à l’édifice cette année, ce sera avec grand plaisir.

(12) Aude-Marie Béal-Toulotte

Rédactrice en chef Savate

En première année de Master en logopédie, je m’investis pour ma première fois à l’AGL et c’est avec un immense plaisir que je prends le rôle de rédactrice en chef du journal étudiant La Savate. Sensible aux enjeux sociétaux qui touchent les étudiants, je souhaite pouvoir pleinement les informer des grandes questions politiques, économiques et environnementales qui les entourent afin qu’ils puissent avoir en main toutes les informations nécessaires pour pouvoir construire leur propre avis, avoir un recul critique, sur ces questions. Je veillerai aussi à ce que La Savate soit un moyen pour les étudiants de connaître les décisions prises lors du Conseil AGL, pour qu’ils puissent mieux connaître les actions entreprises par leurs représentants élus. Avec quelques notes d’humour et de décalage, La Savate sera encore et toujours un journal trop chouette !

(13) Nicolas Pierre

Responsable INAMI

Étudiant bachelier en Droit et en Économie, je suis rentré dans le mouvement étudiant dès les premiers jours de mon entrée à l’Université. D’abord engagé dans la Commission Ouverture Sociétale puis cette année en tant que conseiller AGL, conseiller FEF et administrateur de l’UCL, je suis également membre d’un kot à projet et d’un staff louveteau. Je suis passionné par les questions d’actualité, le débat démocratique et économique ainsi que par le droit public. Les problématiques qui me tiennent le plus à cœur à l’AGL sont l’accessibilité formelle et réelle, la qualité de l’enseignement au sens très large, l’ouverture de l’université à la société ainsi que la démocratie dans l’université et dans le mouvement étudiant. L’an prochain, je me lance le défi avec Caroline et Fermin de relancer le Conseil. Nous sommes plein d’entrain et d’idées nouvelles et nous serons ravis de vous retrouver très nombreux (conseiller·e·s ou non) au conseil. Nous voulons y apporter dynamisme, débats et positionnements et action prometteurs.

(14) Coralie Muylaert

Responsable Formations

Je m’appelle Ilias, je suis en troisième bloc annuel du 1er cycle en médecine. Je suis rentré dans l’AGL en avril 2015. Pour commencer, je me suis présenté aux élections locales (conseil de faculté et conseil de site) puis investi en tant que secrétaire du bureau A.G.W. (l’AGW, c’est le conseil de site de Woluwe) l’année passée. Je maintiens mon engagement local en tant que Vice-Président de l’AGW. D’autre part, je suis aussi engagé dans mon BDE en tant que Président pour 2016-2017. Cette année, je reste à la délégation communautaire auprès de la F.E.F. et je siégerai au Conseil Académique notamment pour apporter un point de vue venant de Woluwé. Pour l’AGL, après m’avoir occupé brièvement des questions INAMI au comité AGL, je suis maintenant Co-Président du Conseil AGL avec Santiago. Le Conseil AGL, c’est le lieu où sont décidées les positions que va défendre l’AGL, il élit également le Comité et les mandataires externes représentants les étudiant·e·s dans une série d’organes de l’UCL. Les Conseils sont ouverts à toutes et tous donc n’hésitez pas à venir !

(10) Adèle Godrie

Représentant·e·s AGL

En dernière année de kiné, je poursuis mes études grâce à un 2e master (eh oui 4 ans ça passe trop vite et faire 2 mémoires c’est tellement plus fun,...au secours!) L’accessibilité des enjeux étudiants et des informations est ma priorité. De là découle mon envie de démystifier les dossiers traités, de former ceux qui le désirent et de travailler avec les représentants AGL. N’hésitez pas à vous présenter quand nous passerons en début d’année dans les auditoires, comme je l’ai fait il y a 4 ans, pour être facilement au courant de tout!

(18) Germain Cabot

Co-président du Conseil

En deuxième année de Master en Etudes Européennes, je m'apprête à quitter la vie étudiante et me lancer, avec enthousiasme, dans le monde des "grands". J'ai terminé un bac en Sociologie et Anthropologie accompagnée d'une charmante mineur en Droit. Ma vie sur Louvain a toujours été rythmée par mes engagements dans les initiatives étudiantes : j'ai fait partie pendant plusieurs années du comité de mon cercle facultaire, le CESEC. Je suis membre depuis cinq ans de l'Ordre Académique de St-Michel, une association portant couleurs qui s'est donnée pour but de défendre un esprit étudiant et un folklore respectable qui tend parfois à péricliter au profit d'une guindaille plus débraillée, plus dilettante et plus sauvage. J'ai découvert la représentation étudiante au sein du Bureau des étudiants de la faculté ESPO, c'est qui m'a poussé à m'engager au sein de l'AGL aujourd'hui.

(18) Hugues Annoye

Co-président du Conseil

En dernière année de kiné, je poursuis mes études grâce à un 2e master (eh oui 4 ans ça passe trop vite et faire 2 mémoires c’est tellement plus fun,...au secours!) L’accessibilité des enjeux étudiants et des informations est ma priorité. De là découle mon envie de démystifier les dossiers traités, de former ceux qui le désirent et de travailler avec les représentants AGL. N’hésitez pas à vous présenter quand nous passerons en début d’année dans les auditoires, comme je l’ai fait il y a 4 ans, pour être facilement au courant de tout!

(18) Gwenaël Laurent

Co-président du Conseil

J'ai fait un master en ingénieur civil et je prolonge avec des études en... philo ! Je m'intéresse un peu à tout, et notamment aux enjeux contemporains liés à notre monde hypertechnologisé, à l'environnement, etc... J'ai la conviction que l'enseignement est une clef importante pour faire face à ces défis et c'est pourquoi je m'intéresse tout particulièrement aux projets visant à encourager l'esprit critique et citoyen dans la formation universitaire.

(10) Adèle Godrie

Représentant·e·s AGL

En dernière année de kiné, je poursuis mes études grâce à un 2e master (eh oui 4 ans ça passe trop vite et faire 2 mémoires c’est tellement plus fun,...au secours!) L’accessibilité des enjeux étudiants et des informations est ma priorité. De là découle mon envie de démystifier les dossiers traités, de former ceux qui le désirent et de travailler avec les représentants AGL. N’hésitez pas à vous présenter quand nous passerons en début d’année dans les auditoires, comme je l’ai fait il y a 4 ans, pour être facilement au courant de tout!

(10) David Abeels

Responsable polyvalent

En première année de socio, j'aime m'investir et faire bouger les choses (ou essayer en tous cas)! C'est avec enthousiasme que dès mon début à l'université, je me suis engagé dans l'AGL, d'abord comme représentant, puis maintenant comme polyvalent au sein du comité. J'espère pouvoir apporter une communication interne de qualité, pour que tous ceux qui tournent autour de l'AGL, que cela soit de près ou de loin, puissent comprendre ce qui s'y passe!

(17) Jonathan Leysens

Président UBE

Etudiant en master d’histoire et en certificat de langues et littérature néerlandaises, ce profond masochiste trouve son milieu naturel dans les zones à forte densité de livres sur les sciences humaines en général. Il répond rapidement si on prononce les termes étranges de “Pierre Bourdieu”, “Vincent Dujardin” ou encore lorsqu’un accent (d’)anversois(e) se fait entendre dans les parages. On ne compte plus le nombre d’années qu’il a passé dans la représentation étudiante tant à l’AGL que dans son BDE (5 ans) ni le nombre de rendez-vous qu’il a donné dans son café favori : Le Rabelais et sa célèbre table à complots. Ses objectifs pour cette année en dehors de longs palabres philosophiques et lyriques dans lesquels il prend plaisir à se perdre sont de parvenir à améliorer l’efficacité et la qualité des rapports entre les BDE et l’AGL à travers l’UBE qu’il compte bien inscrire dans l’histoire des siècles à venir. S’il devait vous dire une chose au nom des BDE, ce serait une citation de Gandalf : Lasto beth lammen AGL, “écoute les paroles de ma voix AGL”

(18) Ophélie Bouchat

Représentante UBE (suppléante)