Logement

Louvain-la-Neuve manque-t-elle de kots?

Article proposé à partir de l’annonce postée sur la page nollet.wallonie.be: 9/09/2011

Trouver un kot, est-ce vraiment la galère ? Y-a-t-il réellement une pénurie de kots ? Le Ministre wallon du Logement, Jean-Marc Nollet, a commandé une étude pour avoir des réponses claires à ces questions. Il s’agit de la première étude scientifique en Wallonie!  Pendant 6 mois, le SEGEFA (service d’étude en géographie économique fondamentale et appliquée) a passé au crible 6 villes estudiantines wallonnes: Louvain-la-Neuve, Mons, Namur, Liège, Arlon et Gembloux.

 

Grâce à cette étude, nous disposons désormais de données statistiques claires  qui nous permettent d’affirmer  qu’il y a, en Wallonie, suffisamment de logements étudiants (31.000 kots pour 27.000 étudiants).  Si à Liège, Mons, Gemboux et Arlon, l’offre est en adéquation avec la demande, ce n’est pas le cas dans les deux autres villes wallonnes. En ce qui concerne Namur, l’étude met en évidence un  manque possible de logements étudiants mais seul Louvain-la-Neuve souffre réellement d’une pénurie.

Pour Jean-Marc Nollet, « c’est une responsabilité largement partagée entre les universités, les villes et communes, les promoteurs immobiliers, les particuliers, les sociétés de logement de service public et la Région wallonne ». Fort de ce constat, le Ministre wallon du Logement propose de:

–    Permettre à la commune d’Ottignies-Louvain-la-Neuve, qui souffre d’une pénurie, de construire de nouveaux logements publics dans le cadre de « l’ancrage communal ». Ces logements   seront destinés aux étudiants à bas revenus.

Add a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

nineteen − thirteen =