Namur, Mons et l'UCL s'associent pour défendre les étudiants

En octobre, les Conseils Etudiants (CE) des FUNDP (Namur) et de l’UMons votaient leur désaffiliation à la Fédération des Etudiants Francophones (FEF) sans pour autant s’affilier à l’Union des Etudiants de la Communauté Française (Unécof). N’étant plus représentés par une organisation de représentation communautaire (ORC), ils ont alors décidé de s’associer pour continuer à présenter une certaine unité dans le mouvement étudiant et rester proactifs dans les dossiers communautaires.

Une « plateforme de concertation » a été mise en place, par laquelle les deux Conseils étudiants (CE) indépendants mettent en commun leurs avis sur les négociations en cours, comme la modification du  décret participation, pour relayer leurs points de convergences. Une rencontre avec le cabinet du Ministre Marcourt a d’ailleurs déjà eu lieu à ce sujet.

La semaine dernière, l’AGL (UCL) a, elle aussi, décidé de se retirer de la FEF et d’être indépendante de toute ORC. L’AGL a choisi de s’associer à ce partenariat et de s’investir dans la Table de Concertation des CE indépendants avec Mons et Namur.

 

La volonté de continuer à défendre les étudiants.

L’objectif de ce partenariat est avant tout de ne pas déforcer le mouvement étudiant. En effet, malgré le fait que les étudiants des trois universités ne se reconnaissent plus dans les ORC, il ne leur semble pas opportun de s’isoler. L’AGL, l’ORE (Mons) et l’AGE (Namur), souhaitent, par le biais de la Table de concertation, montrer leur volonté de conserver une voix unie et cohérente pour les étudiants.

Cet organe est pour les Conseils Etudiants indépendants l’occasion d’échanger leurs avis sur la politique étudiante, et éventuellement d’y trouver des points communs qui constitueraient la base à relayer aux acteurs de la politique étudiante au niveau communautaire. Chaque CE reste bien entendu souverain de son point de vue, et peut à tout moment marquer des divergences quant à certaines opinions.

La Table de concertation se veut souple et ouverte à la pluralité d’opinions.Les trois Conseils Etudiants insistent sur le fait que cette collaboration n’a pas pour objectif la création d’une troisième ORC. Ils espèrent pouvoir maintenir des relations constructives et respectueuses avec la FEF et l’Unécof, principaux organes de la représentation étudiante, et ainsi maintenir une certaie entente dans la défense des valeurs et des droits estudiantins.

En choisissant de s’associer, Namur, Mons et Louvain-la-Neuve marquent leur volonté de continuer à représenter, informer et défendre les étudiantes. Ils restent ouverts aux Conseils Etudiants qui, comme eux, sont indépendants et souhaitent s’investir dans la Table de Concertation afin de continuer à porter une voix unie au sein du mouvement étudiant.


Personnes de contact

AGE (FUNDP) : Laurent Dehon (0499/39.83.84)

AGL (UCL) :Johan Verhoeven (0494/69.17.99)

ORE (UMons) : Julien Pingitore (0475/44.07.81)

Add a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

nineteen − eight =