Pour l'égalité des chances à l’accès et de façon générale

Diminuer le coût des études pour l’ensemble de la population étudiantes

  • Donner accès pour tous les étudiants à une nourriture saine et équilibrée à prix démocratique : Différenciation des tarifs (Relancer les discussions sur la différenciation des prix en faveur des étudiants, en tenant compte des difficultés pratiques liées à la réduction de TVA que les restaurants reçoivent. Obtenir un système réellement avantageux pour les étudiants, et simple d’utilisation.)
  • Donner accès pour tous les étudiants à un logement de qualité et à prix démocratique : Face à la pénurie actuel de logement à LLN et à LEW, la seul solution consiste à augmenter le parc immobilier actuel. Grâce à la mobilisation de l’AGL, l’université s’est engagée à plusieurs reprises à construire environ 600 nouveaux logements.

Augmenter les chances des étudiants venant de milieux défavorisés face à l’accès, en veillant à réduire les barrières financières.

  • Augmenter le budget consacré aux aides directes.
  • Rendre gratuit les cours préparatoires (cours d’été) pour les étudiants de milieux défavorisés ou pour tous, et développer les informations qui les concernent.
  • Le CASE avait approuvé le budget initial 2002 en précisant « l’UCL et le MOC travaillent actuellement sur la démocratisation des études et sur l’accès à l’Université pour les étudiants issus de milieux défavorisés. La politique sociale de l’UCL devra tenir compte de ces travaux et favoriser cet accès. A l’issue de cette étude, un budget devra être dégagé. » Il serait donc opportun de prévoir des révision de budget lorsque l’actualisation du rapport sera terminé.
  • Le service Job semble souffrir de manque de personnel depuis que la personne en charge de celui-ci n’a pas été remplacée. Hors le service jobs est parfois la seul possibilité pour des étudiants de financer une partie de leurs études (bourses insuffisantes, étudiants hors des conditions d’octrois des aides sociales…)

Casser les barrières socioculturelles d’accès à l’université, changer les représentations

  • Prolonger le travail du CIO, qui contribue à ‘dédramatiser’ l’université, à la ‘démystifier’.
  • Organiser des formations spécifiques à la maîtrise de la langue française (compréhension, rédaction)
  • Donner une information de qualité sur l’université dans les écoles du secondaire
  • Désigner un délégué à l’enseignement secondaire dans chaque faculté
  • Renforcer les liens entre les centres PMS et l’université : « organiser un travail conjoint des PMS-enseignants et du Centre d’Information et d’Orientation » (MOC – 413)
  • Permettre aux étudiants UCL d’encadrer, de parrainer un TFE, un projet de réthos et favoriser ainsi les liens entre universités et écoles secondaires (valoriser cette encadrement en ECTS).
  • Organiser des cours donnés par des étudiants UCL dans des écoles secondaires.
  • Organiser des cours donnés par des professeurs d’université dans le secondaire (plus que donner de l’information, transmettre de la matière pour permettre aux jeunes d’appréhender le système d’enseignement universitaire et peut-être de la démystifier.
  • Sensibiliser les futurs professeurs via le programme d’agrégation à leur rôle en matière de démocratisation

Pour l’égalité des chances à la réussite en particulier

Augmenter l’encadrement académique des BAC 1

  • Plus de professeurs et d’assistants disponibles pour les étudiants primo-arrivants. y a de nombreux efforts à faire quant à l’encadrement des étudiants de 1er cycle. La démocratisation suppose une ré-affectation des moyens (entre le 1ercycle, le 2ième cycle, le 3ième cycle, et la recherche).
  • Généraliser et officialisé le parrainage des étudiants de BAC 1

Pour un meilleur service à la société

Toutes les actions présentées sous le volet égalité pourraient également se retrouver sous le volet service à la société. En effet, l’université à un rôle à jouer dans la réduction des inégalités sociales en Belgique et cela fait partie de son rôle dans la société. Mais au-delà, elle a d’autres missions à accomplir :

Favoriser l’inter-culturalité

  • Accueillir décemment et chaleureusement les étudiants étrangers
  • Revoir la politique de discrimination vis-à-vis des étudiants étrangers que constitue les droits d’inscriptions complémentaire. Voir à ce propos la note présenté par l’AGL au CASE d’octobre 2010.

Donner accès à une formation universitaire pour tous

  • Augmenter le nombre de passerelles vers l’université pour les diplômées des hautes écoles.
  • Rendre visible ces passerelles
  • Rendre le savoir accessible à la société
  • Ouverture des bibliothèques à tout le monde

Pour une formation humaniste, globale, équilibrée et citoyenne

  • Permettre un épanouissement physique et culturel des étudiants
  • Soutenir et valoriser tout engagement extra-académique. Celui-ci forme les étudiants globalement et citoyennement et permet également l’intégration sociale des étudiants, la construction d’un réseau social
  • Offrir un lieu d’accueil de qualité et d’écoute à tous les étudiants des deux sites , y consacrer les moyen nécessaire.
  • Créer, multiplier et encourager la création des espaces publics qui sont des lieux de formation, de réflexion, de rencontre entre différents groupes

Add a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

4 × two =