Pourquoi le dossier éclate-t-il maintenant ? Quelle est son urgence ?

Ce problème existe en sourdine depuis quelques années. Il a été relancé ces dernières semaines suite au décret organisant un concours en médecine humaine et en dentisterie. Les doyens y ont vu une belle opportunité pour mettre la pression sur le ministre afin qu’il organise une sélection également en sciences vétérinaires. Ces derniers appellent à une mesure de filtre avant la rentrée académique prochaine.

Néanmoins, rien aujourd’hui ne prête le flanc à une urgence immodérée qui impliquerait la mise en place de mesures prises à la va-vite et au détriment de l’intérêt de tous. Le prochain rapport de l’AEEEV est prévu pour 2019, soit après la réalisation des travaux censés répondre aux recommandations de l’AEEEV. Si la situation requiert des solutions dans un terme plus au moins court, elles doivent être prises dans un mouvement large de concertation entre l’ensemble des protagonistes.

Add a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

one + nine =