Rupture et transition à la FEF

« Démission à la FEF avant une élection de réunification  », « Le mouvement étudiant en voie de réunification », ces derniers jours, les titres des articles de la presse, ou des « posts » sur les réseaux sociaux étaient sans équivoque et laissaient transparaître qu’un nouvel acte est en train de se jouer au niveau communautaire. Pas facile de suivre, il est donc normal que tu puisses te demander ce qu’il en est et quelle est la position de tes représentants étudiants !
(Pour avoir accès au communiqué de presse de l’AGL, clique ici)

En bref, le bureau de la FEF a démissionné et un nouveau bureau d’union et de transition a été élu. Les Conseils étudiants indépendants (dont l’AGL) sont intégrés en son sein à titre d’observateurs, ce qui permet d’envisager une réunification du mouvement étudiant. Les CE indépendants conservent néanmoins leurs indépendances. C’est à leurs assemblées respectives (que tu viens d’ailleurs de réélire pour le cas de l’AGL) qu’il conviendra de choisir dans les prochains mois.

 

 

Comme tu le sais sans doute, le mouvement étudiant apparaît aujourd’hui comme très largement divisé. Plus de 40.000 étudiants n’ont pas de représentation communautaire officielle (suite notamment au départ de l’AGL). Cette situation pose de très nombreux problèmes et affaibli considérablement le poids du mouvement étudiant, alors même que les enjeux relatifs à l’enseignement supérieur sont nombreux.

Nous pensons qu’il est de la responsabilité de tous les acteurs (Conseils étudiants et Organisations représentatives au niveau communautaire) de chercher des solutions et des alternatives innovantes, afin de rassembler largement et de chercher à travailler ensemble en dépassant nos divergences. Nous estimons que, malgré des visions qui peuvent différer sur certains sujets, les acteurs du mouvement étudiant ont tout à gagner à travailler ensemble.

La situation ayant évolué depuis notre départ de la FEF il y a quelques mois, une des pistes négociés ces dernières semaines a été une démission du bureau actuelle et la réélection d’un bureau transitoire d’union chargé de terminer les réformes, de réunifier et de regagner la confiance des étudiants. La proposition était partagée par le bureau actuel, le BEA et les conseils étudiants indépendants.

L’AGL se félicite donc de l’élection d’un bureau d’Union et de Transition pluraliste et paritaire. Celui-ci, en intégrant les membres du bureau démissionnaire et des représentants des CE où les débat a été virulent ouvre la porte à une réunification. En effet, si le processus en cours ne signifie pas notre réaffiliation, la dynamique actuel permet cependant envisager une transition positive et une cohésion plus forte au sein du mouvement étudiant…

Add a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

20 − seven =