Post-it: Sortez couverts… au Fac Copy !

Quel étudiant ne s’est jamais rendu dans un magasin de photocopies à Louvain-la-Neuve, clé USB à la main, pour y imprimer en vitesse un travail, un rapport de stage, voire un mémoire ? Mais avez-vous pensé à vous protéger des éventuels virus informatiques que vous pourriez ramener chez vous lors de cette opération d’apparence banale ?

En effet, le nombre d’étudiants passant chaque jour sur les ordinateurs mis à disposition par les gentils commerçants-imprimeurs rend quasiment inévitable la contamination de ceux-ci par l’une ou l’autre bébête informatique, qui n’hésitera pas à s’inviter discrètement sur votre clé USB une fois votre tour venu… Et à se copier ensuite sur votre ordinateur lorsque que vous y rebrancherez ladite clé.

Que se passe-t-il ?

Le virus, si virus il y a, se copie de manière invisible pour l’utilisateur lambda (vous) sur votre clé USB. Quand vous la rebranchez chez vous, il se déclenche automatiquement et contamine votre PC illico, toujours sans vous en avertir…

Pas de panique !

Vous n’attraperez pas un virus à chaque document imprimé ! Les imprimeurs installent normalement des antivirus sur leurs machines, qui éliminent une partie des virus. Néanmoins, le risque n’est pas négligeable et quelques conseils simples permettent de les éviter ou de s’en débarrasser…

Comment les éviter ?

Voici quelques « trucs » pour ne pas ramener de virus à la maison :

  1. Gravez votre document sur un CD-Rom. Les virus ne peuvent pas les contaminer. Pour éviter le gaspillage, utilisez de préférence un CD-Rom réinscriptible (les CD dits « CD-RW ») , que vous pourrez effacer totalement une fois votre impression réalisée.
  2. Si votre magasin favori le permet, utilisez l’envoi de documents par Internet. Ce système permet d’envoyer par le Réseau vos documents dans une « boîte électronique » et de les récupérer sur l’ordinateur du magasin pour les imprimer.
  3. Si vous deviez jouer les Rambo de la clé USB, n’oubliez pas d’équiper votre ordinateur de bons logiciels de sécurité à jour (antivirus, anti-espion, pare-feu) . La première chose à faire en rebranchant la clé USB chez soi est alors de la faire vérifier par l’antivirus. Si celui-ci est de bonne qualité, il le fera automatiquement et détectera la présence ou le lancement d’une éventuelle vermine. Il vous proposera de la supprimer sans pitié, ce que vous ferez sans aucun remords, content d’avoir triomphé de ce monstre dégoûtant !
  4. Pour ceux qui travaillent directement dans les salles informatiques de leur faculté, il y a souvent moyen d’acheter des crédits pour utiliser l’imprimante qui s’y trouve. Attention quand même, le coût par page y est assez élevé. Ce n’est donc intéressant qu’en cas de dépannage…

Pour conclure, rappelons quand même que vous n’attraperez pas un virus à chaque impression et que suivre ces quelques conseils les tiendra plus que probablement à l’écart de votre ordinateur.

PS : Avant d’imprimer, vérifiez toujours que vous avez vraiment besoin du document. Ce sera toujours ça de gagné pour nos forêts !

Add a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

three × three =