Wendy vraiment ?

@Céline Tant mieux alors. Mais les revendications originales poussent vers un système à la française, où l’université ne coûte plus grand chose pour personne, mais où l’université, c’est devenu un enseignement supérieur de seconde zone. La réduction du coût des études pour tous, sans garantie que le contribuable paiera l’entièreté de la facture, c’est une mesure dangereuse et inégalitaire. Maintenant, si vous avez pu négocier des avantages pour les boursiers et construit des nouveaux logements, je suis très content, même si ça n’a pas l’air d’avoir grand chose à voir avec Wendy.

Add a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

8 + nine =